Succès de l’escape game du bureau de vote : le corrigé ! [R. Rambaud]

Est-il possible de faire du droit électoral en s’amusant ? La question semble incongrue et c’était pourtant le défi de l’escape game du bureau de vote de la nuit de la Justice du 3 octobre, organisé par les M1 et M2 de droit public de la faculté de droit de Grenoble.

Toute l’équipe de l’escape game du bureau de vote au grand complet : M1 de droit public, M2 administration et collectivités territoriales, ainsi que l’équipe d’Etujuris qui a fait le meilleur score à l’Escape Game !

Par groupes de 4, 5, 6 personnes, le public devait entrer dans le terrible Escape Game du bureau de vote et découvrir toutes les irrégularités se trouvant au sein de celui-ci !

L’escape game du bureau de vote, sans interruption de 17h à 22h !

L’escape game du bureau de vote fut un grand succès, comme en témoignent les reportages de Place Gre’net :

Reportage sur la nuit de la justice et l’escape game du bureau de vote sur Place Gre’net.

Et de France 3, à 12:35 :

https://france3-regions.francetvinfo.fr/emissions/jt-1213-alpes?fbclid=IwAR2Ku3AOq4C0ZvGcXiWDXA7438jmEV0X9BXDEYOt30GEU7oOB_5PrY5iry4

Le corrigé :

Vous trouverez ci-dessous, pour ceux qui ont participé à l’Escape Game, toutes les irrégularités qu’il fallait trouver ! Nous tenons à disposition de ceux qui le souhaitent le corrigé complet avec les fiches pédagogiques !

Si vous le souhaitez vous pouvez m’écrire à : romain.rambaud@univ-grenoble-alpes.fr

  • À l’extérieur à l’entrée du bureau de vote (devant les portes)

1) Le maire avec son écharpe qui attend devant le bureau de vote pour serrer la main aux personnes et donne au passage un billet de banque dans la main pour qu’elles votent pour un candidat (différent de celui qui est dans le bureau de vote) : illégal

Jordan n’est pas le dernier à corrompre les électeurs. L’année dernière, dans la simulation parlementaire, il jouait déjà le député FN. Il excelle dans les rôles de méchants !
  • A l’intérieur, dans la salle :

2) Un gilet jaune présent dans le bureau de vote qui est en train de voter en maugréant puis qui s’énerve et parle politique : au début ce n’est pas un cas illégal mais un cas « border » puis après c’est illégal (neutralité, pression sur les électeurs si plusieurs, interdiction des délibérations au sein du bureau de vote

Valentin est énervé… et il a bien raison, l’urne a été ouverte pendant les opérations de vote !

3) Un candidat qui est présent dans le bureau de vote et qui discute avec les électeurs : illégal

4) Une crèche : illégal (violation du principe de neutralité)

5) Un délégué d’un candidat qui regarde partout et suit l’électeur (pression sur les électeurs)

  • À l’intérieur, sur la table de décharge :

6) Les bulletins de vote ne respectent pas l’ordre des candidats affiché sur les panneaux officiels : il n’y a pas de règle légale mais un « usage » prévu par la circulaire sur les opérations électorales (sincérité du scrutin)

7) Des piles de bulletins qui ne sont pas à la même hauteur : il n’y a pas de règle légale mais un « usage » (pression sur les électeurs)

8) Des bulletins qui ne sont pas de la même taille /ou qui ne sont pas du même grammage (papier plus épais)

Ce bulletin de vote, comportant la photo d’un ami des moustiques, pour une liste anti-moustiques, ne semble pas très honnête… d’autant qu’il est plus grand que les autres !

9) Des bulletins de vote comportant des noms de personnes et des photos de personnes non candidates à l’élection (par exemple le général de Gaulle) : illégal

10) Des bulletins de vote qui ne comportent pas de liste paritaire

11) Eventuellement, une irrégularité supplémentaire si la personne vote sans vérification de son identité (hypothèse de l’oubli de la pièce d’identité

A l’intérieur, pour les isoloirs :

12) Dans l’isoloir, une caméra : illégal

13 ) Absence d’un isoloir pour les personnes en situation de handicap (donc un seul isoloir classique) et table de vote inaccessible : illégal

A l’intérieur, sur la table de vote :

14) L’urne transparente qui ne comporte qu’un seul cadenas, le président ayant la clé

15) Un assesseur du bureau de vote portant le T-shirt d’un candidat : illégal (violation du principe de neutralité du bureau de vote)

Charlotte soutient ostensiblement une candidate, en contrariété avec le principe de neutralité du bureau de vote

16) Mettre un code pénal sur la table de vote (à la place du code électoral)

17) Le président qui met lui-même le bulletin dans l’urne au moment du vote (illégal)

18) L’urne qui est ouverte par le président du bureau de vote après le vote des participants (illégal)

Clara touche les bulletins avant de les mettre dans l’urne… formellement interdit !
  • Sur la table de dépouillement (petit jeu final) :
La terrible table de dépouillement, étape finale de l’escape game !

Une enveloppe vide (blanc)

Une enveloppe avec un bulletin blanc (blanc)

Une enveloppe avec deux bulletins du même candidat (valide)

Une enveloppe avec deux bulletins de candidats différents (nul)

Une enveloppe avec un bulletin injurieux (nul)

Une enveloppe avec un bulletin un peu déchiré sur le côté (valide)

Une enveloppe avec un bulletin déchiré au milieu (nul)

Une enveloppe avec un bulletin comportant la photo d’un non-candidat (nul)

Un bulletin classique (valide)

Un bulletin multicolore (nul)

Harouna, imperturbable gardien de la table de dépouillement

Conclusion

Au final, le jeu était si dur que personne n’a réussi à trouver toutes les solutions. Hommage tout de même à l’équipe d’Etujuris, qui a trouvé TOUTES les irrégularités mais a buté sur la table de dépouillement, alors qu’il leur restait 3 minutes ! Mais devant la gloire de la victoire, ces courageux étudiants ont hélas paniqué… L’escape game du bureau de vote restera cette année invaincu !

Romain Rambaud

Une équipe de M1 et de M2 de droit public. Cette année, le team building se tubularise !